Liste des Acteurs du Drame

10PLAY SARL (Unblog.fr) - 1 Avenue de l’Atlantique, 91940 Les Ulis

AAVAC (Association d’Aide aux Victimes d’Accidents Corporels)
136 av Louis Barthou, 33200 Bordeaux

ANADAVI (Association Nationale des Avocats de Victimes de Dommages Corporels)

ANAMEVA (Association nationale des Médecins-conseils des Victimes d’Accidents avec dommages corporels)

Cabinet JCVB Avocats - Me Marie-Sarah LEBAILE - 86 rue Du Ranelagh, 75016 Paris

Carole - Opticienne, Centre optique MGEN, 75014 Paris

CCM Benchmark Group (CommentCaMarche.net, Blogvie)
94 rue de Provence, 75009 Paris 

Doctissimo SAS - 149 rue Anatole France 92300 Levallois-Perret

Dr AMELINE-AUDELAN Valérie
Ophtalmologue. Centre Médical Arthur Vernes, 36 rue d’Assas, 75006 Paris
Sous couvert d’agir en tant que mon médecin-conseil (fourni par mon assurance, la MAÏF), elle a renseigné les chirurgiens et l'expert sur l’état de mes démarches et des documents dont je voulais faire usage ; m’a fait croire qu’elle ne pouvait arguer, dans le rapport d’expertise destiné à la MAÏF, que du seul défaut d’information ; le jour de la réunion d’expertise, m’a fait croire qu’il était, somme toute, normal, que l’expert reçoive les chirurgiens en privé dans son bureau, pendant plus d’une heure, pendant que nous attendions tous dans le couloir... Cet entretien, qui permettaient à l'expert et aux chirurgiens de mettre au point la stratégie à suivre lors de la réunion d'expertise qui allait suivre, pour mieux flouer la victime, ne lui apparaissait pas comme une violation du principe du contradictoire ! Elle n’est pas intervenue une seule fois lors de la réunion, alors que rien dans son déroulement n'était normal et que  l’attitude de l’expert vis-à-vis de la victime fut, à plusieurs occasions, scandaleuse. Elle m’avait soigneusement caché qu’elle avait collaboré et collaborait toujours avec le Pr LAROCHE.

Dr AUBIER Michel - Dentiste. 47 av Raymond Poincaré, 75016 Paris

Dr AVRANE Jean-Jacques - Médecin généraliste. 87 bd de Port Royal, 75013 Paris.
Secrétaire Général Adjoint CDOM Paris. 

Dr BALIAN Anne-Marie - Ophtalmologue
Centre médical MGEN, 178 rue de Vaugirard, 75015 Paris

Dr BAUJAT Bertrand - ORL et chirurgie maxillo-faciale Hôpital Foch, Suresnes ;
Service d’ORL à l’Hôpital Tenon, 75020 Paris ; Université Pierre et Marie Curie.
Interne d’ORL et de chirurgie cervico faciale, et stagiaire de Mme KRASTINOVA, à l’Hôpital Foch, au moment de la 2ème opération en mai 2000
Liste des articles le concernant
Ça lui fait, à Bertrand BAUJAT… ?
Déclaration de main courante contre la direction de l’Hôpital Tenon (26 01 2017)
Dr BAUJAT devant l’ODM – 1. Son mémoire en défense devant la Chambre disciplinaire de première instance de l’Ordre des médecins (26/05/2009) dans le cadre de ma plainte à son encontre
Dr BAUJAT devant l’ODM – 2. Mon Mémoire en réplique
Dr BAUJAT : Sa Déclaration du 2 avril (+ Certificat du Pr F. CHABOLLE)
Dr BAUJAT : Son Rectificatif concernant la prétendue entrevue avec lui et le Dr KRASTINOVA la veille de l’opération du 9 mai 2000

Dr BAUJAT: Why Didn’t He Ask Evans? (article non encore publié)
Dr BAUJAT… Des Nouvelles ! (Réponse à la lettre de son avocat, Me Gregory KAGAN en date du 25 janvier 2017)
Drs KRASTINOVA, BAUJAT & al. : Article sur la décompression orbitaire
Réflexions à partager…

Dr BLANC Jean-Louis - Anesthésiste
Membre du CNOM pour la Région Rhône-Alpes ; Membre de la Chambre disciplinaire nationale ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr BOBOIS Jean-Pierre - Cancérologue, chirurgie viscérale et digestive
84 Route d’Aiffres, 79006 Niort. 
Conseiller suppléant de la Chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des médecins. Membre de la Chambre disciplinaire nationale ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr BOKOBZA Yves - Chirurgien Ophtalmologiste hospitalier et libéral
67 rue de Passy, 75016 Paris ; Hôpital Ambroise Paré, 92100Boulogne-Billancourt

Dr BONDEELLE Dominique - Médecin généraliste, médecin conseil de recours pour les victimes
142 bd du Montparnasse, 75014 Paris ; puis, 74 rue de la Tombe Issoire, 75014 Paris
Vice-président de l’ANAMEVA
Voisin de palier du Dr TAZARTES à l'époque des procès. M'a renvoyée avec perte et fracas, sur un prétexte fallacieux, lorsque je suis allée le voir pour qu’il intervienne en tant que mon médecin-conseil de recours.

Dr BRULL - Dermatologue. Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes

Dr CABANIS Emmanuel Alain - Radiologue et confrère du Dr TAZARTES au CHNO des Quinze-Vingts, 75012 Paris ; puis, 105 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris

Dr CAVEZIAN Robert - Radiologue et confrère du Dr TAZARTES au CHNO des 15/20, Paris ; puis, Centre de radiologie PASQUET-CAVEZIAN, 179 rue Saint-Honoré, 75001 Paris
Quelques semaines après l’opération, à la demande du Dr TAZARTES, il m’a fait passer un scanner orbitaire postopératoire dont il a rédigé un compte-rendu tronqué, dans lequel il passait sous silence toute mention/description des muscles oculomoteurs.  [Voir également Dr Thien-huong NGUYEN]

Dr CHABOLLE Frédéric
Chef du Service d'ORL et de chirurgie cervico-faciale à l’Hôpital Foch, 92150 Suresnes
A rédigé un « certificat » dans lequel il indiquait les dates de début et de fin du stage du Dr BAUJAT à l'hôpital Foch mais ni lui, ni le Dr BAUJAT, n’ont joint aucun certificat de stage ou document officiel confirmant ces dates. Sans surprise, ces dates correspondent à celles indiquées par les experts, les Juges et les Conseillers – sans jamais que ne soit joint un justificatif. Le Dr BAUJAT a apporté le « certificat » du Pr CHABOLLE et un autre, encore plus laconique, rédigé par le Dr KRASTINOVA, le jour de la Commission de conciliation.

Dr CHOBEAUX - Ophtalmologue à l’hôpital Bichat, Paris

Dr CHOW-CHINE Elie - Ophtalmologue
100 Avenue du Général de Gaulle, 97300 Cayenne 
Membre titulaire du CNOM pour la Guyane ; Membre de la Chambre disciplinaire nationale ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr COQUILLE François - Radiologue. Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes ; Clinique Hartmann, 1 rue des Dames Augustines, 92200 Neuilly-sur-Seine
Mme KRASTINOVA a exigé que ce soit le Dr COQUILLE qui réalise les scanners pré et post seconde opération, et que ce soit fait, non pas à l'hôpital Foch, où il exerçait aussi, mais à la Clinique Hartmann – parce que c'était financièrement plus avantageux pour lui (SIC). 

Dr de JERPHANION Nicolas - Médecin généraliste
22 rue de Silly, 92100 Boulogne-Billancourt 

Dr DELANOË Gérard - Médecin généraliste
2 rue Eugène Brou, 91630 Marolles-en-Hurepoix
Conseiller au CDOM de l’Essonne. Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr DELONG Christophe - Rhumatologue
Cabinet médical 3 Avenue Desfeux, 92100 Boulogne-Billancourt

Dr DEVYS Pierre-Yves - Médecin généraliste
Cabinet Médical Xavier Bichat, 5 Place du Général de Gaulle, 78990 Elancourt
Président du Conseil régional de l’Ordre des médecins d’Île de France ;

Dr FOELS Alain - Ophtalmologiste, 14 rue de Bruxelles, 75009 PARIS (tel : 01 48 74 88 24)
Présent à l’expertise du Pr Gilles CHAÎNE, le 14 février 2007, à l’hôpital Avicenne de Bobigny, au titre de médecin-conseil du Sou Médical, assureur du Docteur TAZARTES

Dr GARÂT Philippe - Médecin généraliste. 5 rue Hegesippe Moreau, 77160 Provins.
Conseiller titulaire & Vice-président du CDOM du 77 ; Trésorier du CROM ÎdF ; Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr GERVAIS David - Neurologue
Hôpital La Pitié-Salpêtrière, 47-83 Boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris

Dr GHERON Gérard - Endocrinologue et diabétologue. 46 Avenue des Ternes, 75017 Paris. Expertises en endocrinologie et diabétologie.
Présent à l’expertise du Pr Gilles CHAÎNE, le 14 février 2007, à l’hôpital Avicenne de Bobigny, au titre de médecin-conseil de la SHAM, assureur du CMC Foch. Contre mon avis, a insisté, avec tous les autres, pour que le 1er rapport d'expertise (Laurent LAROCHE, 2002-2003) soit, officiellement (officieusement, il allait l'être, de toute façon) communiqué à l'expert CHAÎNE. Curieusement, il n'est pas intervenu, pas plus que les autres, lorsque j'ai demandé, sans succès, à l'expert CHAÎNE, de me donner une copie de la déclaration écrite, occulte, du Dr TAZARTES. 

Dr GROENE-RICHERT Marie-Annick - Anesthésiste-réanimateur. Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Île de France (CRAMIF), 17 Avenue de Flandre, 75019 Paris.
Conseiller titulaire du 92 ; Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr GUEDJ Françoise - Psychiatre. 38 Boulevard Arago à Paris, 75013 Paris

Dr HABAS Christophe - Chef du Service de Neuro-imagerie et Radiologie et confrère du Dr TAZARTES au CHNO des Quinze-Vingts, 28 rue de Charenton, 75012 Paris

Dr HAYOT Bernard - Ophtalmologue, chirurgien esthétique.
20 rue de la Tremoille, 75008 Paris
Comme le Dr TAZARTES, avait été formé par le Dr KRASTINOVA. C’est lui qui, en août 1999, m’avait adressée au Dr KRASTINOVA, me disant : « Il vaut mieux s'adresser au bon dieu plutôt qu'à ses saints ! » Quand je l'ai revu après la 2ème opération et lui ai raconté ce qui s'était passé, sa réaction fut immédiate : « Alors, c'est clair que ce n'est pas Mme KRASTINOVA qui vous a opérée ! (...) Comment croyez-vous que les internes sont formés ? »

Dr HURBLI Tarif - Ophtalmologie ; chirurgie de décompression orbitaire
23 bis Avenue Niel, 75017 Paris ; Hôpital de l’Hôtel-Dieu, 75004 Paris

Dr IBA ZIZEN (IBA ZIZEN-CABANIS) Marie-Thérèse - Radiologue et consœur du Dr TAZARTES au CHNO des Quinze-Vingts, 28 rue de Charenton, 75012 Paris ; Cabinet de radiologie au 105 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris

Dr JAN François - Conseiller titulaire du CDOM du Val de Marne ; Membre suppléant de la CDPI d’île de France ayant rendu la décision concernant le Dr KRASTINOVA.

Dr KRASTINOVA-LOLOV Darina
Chirurgie maxillo-faciale ; chirurgie esthétique et réparatrice
Clinique du Château de la Maye, à Versailles ; Hôpital Foch, à Suresnes
Le Dr KRASTINOVA devait initialement m’opérer à la Clinique du Château de la Maye, à Versailles. Quand elle a compris que je ne roulais pas sur l’or et que je ne pourrais pas payer des mille et des cents pour rattraper les dégâts causés par le Dr TAZARTES, elle a trouvé un autre moyen de m’utiliser au mieux de ses intérêts : me fournir comme chair d’exercice à un interne prometteur, et que je sois opérée à l’hôpital Foch, pour que l’hôpital, non elle, soit tenu responsable de ce qui m’arriverait. Elle avait ainsi froidement planifié mon saccage (alors que je m'en étais totalement remise à elle pour sortir du premier cauchemar dans lequel m'avait plongée l'opération du Dr TAZARTES), mais la seule chose que j’aie jamais perçue en elle, c’était sa fierté de s’être révélée aussi fine mouche et d’avoir si bien assuré ses arrières en arnaquant la victime. (A mon humble avis, elle s’attribue un mérite qui ne lui revient pas : sans le bras long du Dr TAZARTES, qui commande, tout à la fois, aux experts, aux juges et aux conseillers, toutes juridictions confondues, et même aux avocats de la victime, s’en serait fini d’elle, de sa fierté, de sa réputation, de sa carrière, et du reste.)
Liste des articles la concernant
« Le Dr KRASTINOVA ne souhaite pas vous voir en consultation… »
A ceux qui trouvent à y redire…
Ballade de l’erreur médicale
Ça lui fait quoi, à Mme KRASTINOVA… ?
Des Signalements d’abus… Comme s’il en pleuvait –  1er Volet
Des Signalements d’abus… Comme s’il en pleuvait –  3ème Volet : Analyse
Des Signalements d’abus… Comme s’il en pleuvait – 2ème Volet : Les Chiffres
Le Dr KRASTINOVA devant l’ODM - 1. Le mémoire en défense présenté par son Conseil, Me Georges LACOEUILHE
Le Dr KRASTINOVA devant l'ODM - 2. - Plan de mon Mémoire en réplique
Le Dr KRASTINOVA devant l'ODM - 3. - Plan de mon Mémoire en réplique (06/04/2010)
Le Dr KRASTINOVA devant l'ODM - 4. - Décision de la CDPI (14/10/2010)
Le Dr KRASTINOVA et le devoir d’information – 1. Pourquoi Mme KRASTINOVA n’a pas pu m’informer des risques inhérents à la décompression orbitaire
Le Jour où ma vie s’est arrêtée
Lettre du 17 juillet 2000 au Dr KRASTINOVA

Dr KRUGER Manfred - Médecin généraliste
Centre Médical du Rectorat de Versailles, 3 bd de Lesseps, 78000 Versailles.
Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr LALOUM Laurent - Neuroophtalmologue. 15 rue des Batignolles, 75017 Paris

Dr LANDIER Anne - Ophtalmologue. Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes
Vouait une admiration sans bornes à Mme KRASTINOVA et, par conséquent, une méfiance irrationnelle à l'égard de quiconque exprimait la moindre critique à son égard. Elle était tout particulièrement en pâmoison devant les « yeux en amande » que Mme KRASTINOVA réussissait à faire et m’avait dit, en préopératoire, que si jamais il lui arrivait un accident au visage, elle ne voulait personne qu’elle pour le lui refaire. Cela dit, quand je l’ai revue, en catastrophe, en postopératoire, elle n’a pas du tout, reconnu, dans mes yeux, la grande œuvre de Mme KRASTINOVA. On se demande pourquoi !

Dr LECLERCQ Jean-Claude - Médecin généraliste. 35, rue du Bac, 92600 Asnières -sur-Seine
Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr MARCHI Don Jean - Médecin généraliste
Immeuble Aiglon, 20240 Ghisonaccia, Haute-Corse
A l’époque des procès, membre titulaire du CNOM pour la Corse ; Membre de la Chambre disciplinaire nationale ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr MORAX Serge - Ophtalmologue, chirurgie décompressive
Hôpital Américain, à Neuilly-sur-Seine ; puis Hôpital Rothschild, 75012 Paris

Dr MUNIER Gilles - Médecin généraliste
3 rue du Clos de Jardin-Fontaine, 55840 Thierville-sur-la-Meuse
Membre titulaire du CNOM pour la Lorraine ; Membre de la Chambre disciplinaire nationale ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr NGUYEN Thien-huong - Radiologue et confrère du Dr TAZARTES au CHNO des Quinze-Vingts, 28 rue de Charenton, 75012 Paris
En mai 1999, à la demande du Dr TAZARTES, il m’a fait passer un 2ème scanner orbitaire postopératoire dont il a rédigé un compte-rendu tronqué, dans lequel il passait sous silence toute mention/description des muscles oculomoteurs.  [Voir également Dr Robert CAVEZIAN]

Dr PAYAN Yohan - Directeur de Recherche CNRS (Université Grenoble-Alpes)

Dr RATCHEV I. - Assistant du Dr KRASTINOVA à l’Hôpital Foch, 92150 Suresnes

Dr REMY Charles - Chirurgie ophtalmologique. 36 cours Vitton, 69006 Lyon

Dr SALA Jean-Pierre - Anesthésiste
Clinique Vauban, 135 Avenue Vauban, 93190 Livry-Gargan
Membre titulaire et Vice-président du CDOM de Seine St Denis ; Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr SCHLAYEN Christian
Médecin généraliste, médecin-conseil de recours pour les victimes
22 rue Félicien David, 75016 Paris. Adhérent de l’ANAMEVA 
A refusé d’intervenir en tant que mon médecin-conseil de recours au motif qu’il ne s’y connaissait pas en diplopie ! Comme si les autres, y compris les ophtalmologistes, s'y connaissaient particulièrement en diplopie, et comme si les médecins-conseils, pour la plupart des généralistes, maîtrisaient chacune des spécialités concernées dans les dossiers qu'ils prennent en charge ! 

Dr TAZARTES Michel - Ophtalmologue
142, bd du Montparnasse, 75014 Paris ; CHNO des Quinze-Vingt, 75012 Paris 
Il m’a opérée de décompression orbitaire le 9 janvier 1999 – alors que c’était de la folie de faire une chose pareille – après m'avoir sciemment menti et trompée sur les risques opératoires et les indications chirurgicales, et avoir nié le risque de diplopie ainsi que tout autre risque. Puis, il m'a laissée me faire saccager à Foch, pour que les nouveaux dégâts effacent les siens. (A quelques jours de la deuxième opération, il m'a envoyé un petit mot pour m'informer que, finalement, il n'y assisterait pas, et pour me souhaiter « "plein de bonnes choses" pour cette nouvelle aventure » !)
Liste des articles le concernant :
A Ceux qui trouvent à y redire…
A Quelque chose malheur est bon
Ballade de l’erreur médicale

Ça lui fait quoi, à Michel TAZARTES...?
Ce que le Dr T ne m’a jamais dit sur les opérations de décompression orbitaires
Dr T - Ce qu'il ne m'a jamais dit concernant les opérations de décompression orbitaire (2)
Dr T - Requête d'Appel CDN
Dr T : « 
persistance subjective de la malocclusion palpébrale… symptôme subjectif de malocclusion… malocclusion subjective…
 »
Fausse déclaration du Dr T : « Elle se plaignait d'une diplopie dans le regard inféro-latéral extrême... »
Le Dr T & l'ODM - 1. La CDPPI s'apprêterait à le faire bénéficier de la loi d'amnistie de 2002
Le Dr T & l'ODM - 2. Inapplicabilité de la loi d'amnistie aux faits à lui reprochés

Le Dr T & l'ODM - 2.1. Les 9 fautes déontologiques commises par le Dr T
Le Dr T & l'ODM - 2.2. Bordereau des 54 pièces jointes
Le Dr T & l'ODM - 3. Audience publique fixée au 15 dec. 2009
Le Dr T & l'ODM - 4. CR de l'audience du 15 décembre 2009
Le Dr T & l'ODM - 5. Décision de la CDDPI – On espère toujours… (Affichage 27 01 2010)
Le Dr T & l'ODM - 6. Décision de la CDDPI (il a été dit qu’elle avait été correctement informée…)
Le Dr T & l'ODM - 7. Mon Mémoire en appel (CDN) - Plan du Mémoire
Le Dr T & l'ODM - 8. Mon mémoire en appel (CDN) - 1ère partie
Le Dr T & l'ODM - 9. Mon mémoire en appel (CDN) - 2ème Partie
Le Dr T & l'ODM - 10. Son Mémoire en défense (CDN) (déclaration du 12-04-2002)
Le Dr T & l'ODM - 11. Mon Mémoire en réplique (CDN) (25-06-2010)
Le Dr T et le devoir d'information - 1. Pourquoi le Dr T n'a pas pu m'informer du risque de diplopie postopératoire
Le Dr T et le devoir d'information - 2.

Le Dr T fait pression sur Blogvie et fait suspendre mon blog : http://azureine.blogvie.com
Le Jour où ma vie s’est arrêtée
Réflexions à partager...

Dr TEXIER Pierre-Louis - Médecin biologiste. 7 Bd Auguste Blanqui, 75013 Paris
Membre suppléant du CDOM de Paris ; A présidé la Commission de conciliation avec le Dr TAZARTES – à l'issue de laquelle il a fait pression sur moi pour que j'abandonne ma plainte de façon unilatérale, sans que le Dr TAZARTES ne reconnaisse avoir commis aucune faute à mon endroit. Dans le compte-rendu de non-conciliation transmis au Conseil régional d'Île-de-France, il a supprimé tous les motifs de plainte que j'avais détaillés, ne conservant que le seul défaut d'information

Dr THERON Patrick - Médecin généraliste
Clinique Gaston Métivet, 48 rue d’Alsace lorraine, 94100 St Maur des Fossés
Secrétaire général adjoint du CDOM du Val-de-Marne ; Membre suppléant de la CDPI d’île de France ayant rendu la décision concernant le Dr TAZARTES.

Dr THOMAS Jean-Luc - Généraliste

Dr TOLEDANO Ariel - Médecin vasculaire, phlébologue, angiologue
34 av. des Champs-Élysées, 75008 Paris
Membre titulaire de la CDPI d’île de France ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES.

Dr VUONG Gérard - Ophtalmologue. 74 Route de la Reine, 92100 Boulogne Billancourt

Dr ZADWORNA Marie-Laure - Dentiste
175 Quater bd Jean-Jaurès, 92100 Boulogne Billancourt

Florent - Optométriste. Opticiens KRYS, Paris

M. BEYSSAC Roland - Président honoraire du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, Président de la chambre disciplinaire
Magistrat de la CDPI d’Île-de-France ayant prononcé l’Ordonnance du 22/09/2009 concernant le Dr BAUJAT

M. BICHARD Jacques - Président
L'un des trois Conseillers de la Cour d'appel de Paris ayant rendu l'Arrêt du 25 novembre 2011

M. BREUX Jean-Luc - Directeur
Clinique chirurgicale de la Maye, 49 rue du Parc de Clagny, 78000 Versailles

M. CASALE - Patient du Dr TAZARTES que ce dernier m’avait indiqué parce qu’il l’avait opéré de décompression orbitaire et qu’il était « ravi du résultat ». Contrairement à Mme BOUVARD, M. CASALE a eu la gentillesse de rédiger une attestation reprenant ce qu'il m'avait dit sur l'opération. 

M. CHARRIERE-BOURNAZEL Christian - Bâtonnier du Barreau de Paris en 2008 et 2009

M. ESPENEL Frédéric - Directeur (actuel) de l’Hôpital Avicenne, 93000 Bobigny

M. HAYAT Jean-Michel - Président du TGI de Paris. 
Palais de Justice de Paris, 4 bd du Palais, 75001 Paris 

M. HONTEBEYRIE Patrick - Directeur de l’Hôpital Foch de Suresnes, à l’époque des faits, lorsque l’interne d’ORL BAUJAT, passant outre à mon refus catégorique, m’a fait anesthésier de force puis m’a saccagée au-delà du réparable.
Dans un premier temps, il a réagi avec humanité et a manifesté la volonté de faire le clair sur ce qui s’était passé à l’hôpital le jour de l’opération. Assez vite, cependant, il a été retourné comme une crêpe par le tandem KRASTINOVA/BAUJAT qui n'avaient pas intérêt à ce que l'on tire quoi que ce soit au clair et l'ont donc convaincu de ne pas prêter attention aux plaintes de la victime. Qu'elle finirait bien par se fatiguer. 

M. LAMY-RESTED Stéphane
Magistrat suppléant de la CDPI, honoraire près le tribunal administratif de Paris - A présidé  la CDPI d’Île-de-France ayant rendu la décision concernant le Dr TAZARTES

M. LEGLISE Jacques - Directeur Général (actuel) de l’Hôpital Foch, 92150 Suresnes

M. MAUBREY Jean-Pierre - Conseiller à la Cour d'Appel
A rendu l’Ordonnance d'appel dans le cadre du procès pour escroquerie intenté à Me Lionel PROVERBIO.

M. RAYNAUD Fabien - Conseiller d'Etat

M. REPIQUET Yves - Bâtonnier du Barreau de Paris en 2006 et 2007

M. SAINT- MARTIN Yves - Photographe médical.
A l'époque des faits, il travaillait depuis de longues années avec les Drs TAZARTES et KRASTINOVA, qui lui envoyaient tous les patients qu'ils projetaient d'opérer pour des séries de photos pré et postopératoires.

M. SEGOVIA Jean-François
Directeur du CHNO des Quinze-Vingts, 28 rue de Charenton, 75571 Paris Cedex 12

M. THON Jean-Claude - Magistrat de la CDPI d’Île-de-France ; Premier conseiller honoraire du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel ; A présidé la CDPI d’île de France ayant rendu la décision concernant le Dr KRASTINOVA.

Me BERNFELD Claudine - Avocate (Barreau de Paris)
67 Boulevard Beaumarchais, 750003 Paris.
Co-fondatrice et actuelle Présidente de l’ANADAVI, Association Nationale des Avocats de Victimes de Dommages Corporels, qu’elle décrit comme « une association qui regroupe des avocats qui défendent quotidiennement les victimes. »

Me BOURGIN Edouard - Avocat (Barreau de Grenoble)
55 avenue d’Alsace-Lorraine, 38000 Grenoble
Adhérent de l’ANADAVI

Me CHABRUX Nicole - Avocat (Barreau de Paris)
119 rue de Lille, 75007 Paris - Adhérente de l’ANADAVI

Me COLLARD Jehanne
Avocate (Barreau de Paris). 86 rue de Ranelagh, 75016 PARIS

Me EUPHRASIE Myriam - Avocat. 48 rue de Tocqueville, 75017 Paris 

Me GUILLON Benoît - Avocat (Barreau de Paris). 8 rue Picot, 75116 Paris
Secrétaire de l’ANADAVI.

Me IRRMANN Cyril - Avocat (Barreau de Paris). 14 rue Jacques Cœur, 75004 Paris
Adhérent de l’ANADAVI

Me KAGAN Grégory - Avocat (Barreau de Paris). 251 bd Pereire 75017 Paris
Engagé dernièrement par le Dr BAUJAT (début 2017 ?). Il m’a envoyé une lettre d’intimidation le 25 janvier 2017. Me Bénédicte PAPIN lui avait préparé le terrain par un courrier du 17 janvier dans lequel, sous couvert de conseils, elle agitait le spectre de probables poursuites judiciaires pour m'intimider et me manipuler de façon à ce que je cesse de m'exprimer sur mes blogs et de dénoncer les pratiques honteuses des chirurgiens.

Me LE BONNOIS Rémy - Avocat (Barreau de Paris)
101 rue de Vaugirard, 75006 PARIS - Adhérent de l’ANADAVI

Me PAPIN Bénédicte - Avocate (Barreau de Paris)
23 rue d’Artois, 75008 Paris ; puis, 4, avenue Hoche, 75008 Paris​

Adhérente de l’ANADAVI.
Je l’avais contactée après avoir décidé de me séparer de Me PROVERBIO, qui sabotait ma défense. Elle a fait encore mieux que lui : me faire perdre le procès en appel dans les grandes largeurs, alors que les expertises frauduleuses des Experts LAROCHE et CHAINE fournissaient tout le nécessaire pour le gagner. Elle m’a appris la nouvelle par mail !
Voir articles la concernant :
Ça lui fait quoi, à Bénédicte PAPIN… ?
Me Bénédicte PAPIN : Sa Défense en chiffres… 
Nouvelles réflexions à partager… ou : de la loyauté et de l'honnêteté de Me Bénédicte PAPIN, « avocate de victimes »

Me PHILOPOULOS Dimitri - Avocat (Barreau de Paris)
22 Avenue de l’Observatoire, 75014 Paris

Me POLACK Françoise - Avocate (Barreau de Paris)
7 rue De La Tour Des Dames, 75009 Paris

Me PROVERBIO Lionel - Avocat (Barreau de Paris)
17 rue de la Sablière, 75014 Paris ; puis, 17 rue du Général Foy, 75008 Paris. Il a pris la succession de Me Françoise POLACK (avocate de ma compagnie d’assurances), qui avait déclaré forfait à réception du Rapport LAROCHE. J’ai dû me séparer de lui avant la fin du procès en première instance parce qu’il sabotait ma défense.

Mme ARENS Chantal - Première Présidente de la Cour d’Appel de Paris
Cour d'appel de Paris, 34 quai des Orfèvres, 75055 Paris cedex 01

Mme AUBIN Marie-Eve - Magistrat au Conseil d’Etat
Président de section honoraire au Conseil d'Etat, présidente de la Chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des médecins ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES

Mme BAUMANN Marie-Andrée - Vice-Présidente
L'une des trois Juges du TGI de Paris ayant rendu le Jugement du 9 mars 2009. 

Mme BOULMAÏZ Fawzia - Orthoptiste à l’Hôpital Avicenne dans le Service du Pr CHAÎNE.
Je lui ai écrit, en septembre 2007, pour dénoncer les nombreuses erreurs et aberrations du compte-rendu de l’examen orthoptique qu’elle avait réalisé le 14 février 2007 et dont je n'ai pris connaissance que fin juillet 2007, à réception du rapport définitif, l'Expert CHAÎNE ayant systématiquement et obstinément refusé de me le communiquer avant. Je suis allée lui apporter ma lettre directement à l'hôpital Avicenne. Elle a refusé de me parler et n’a jamais répondu à mon courrier. 

Mme BOUVARD - Patiente que le Dr TAZARTES avait opérée de décompression orbitaire, qui était « ravie du résultat » et qu’il avait donc chargée (en même temps que M. CASALE, un autre patient opérée de la même chose), de me vanter les mérites de cette opération pour me convaincre de la subir, sans me dire que nos cas n'étaient pas comparables et que si la décompression orbitaire se justifiait dans son cas, elle était à proscrire dans le mien. J’ai téléphoné à Mme BOUVARD et elle est également venue chez moi, en décembre 1998. Après l'opération, et les dégâts qu'elle a causés sur moi, elle a refusé de témoigner de ce qu’elle m’en avait dit.

Mme CHENERIE - Orthoptiste à l’hôpital Ambroise Paré où je pouvais me rendre à pied. La diplopie provoquée par la deuxième opération était à ce point phénoménale que j’avais du mal même à marcher, seule, dans la rue. Ne pouvant plus ni prendre le métro, ni conduire, il m’était devenu impossible de retourner voir Mme KOSTAS, dont le Cabinet se trouvait à Paris.

Mme COLTAT Véronique
Service juridique, Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes

Mme de SAXCE - Directrice de l’Hôpital Bichat, 46 rue Henri Huchard, 75018 Paris 

Mme DEHOUX Valérie - Secrétaire du Pr Gilles CHAINE
Hôpital Avicenne, 125 rue de Stalingrad, 93000 Bobigny

Mme FADOU - Archiviste à l'Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes

Mme FEREC Marie-Pierre - Directrice de Hôpital Tenon, 4 rue de la Chine, 75020 Paris
Le 24 janvier 2017, m'a fait envoyer un vigile pour me faire quitter les lieux sur le champ, le Dr BAUJAT, avec lequel j'avais pris un rendez-vous de consultation ayant refusé de me recevoir.  

Mme GUILGUET-PAUTHE Marie-Hélène Conseiller à la Cour d'appel
L’un des trois Conseillers de la Cour d’appel de Paris ayant rendu l’Arrêt du 25 novembre 2011.

Mme HERNANDEZ Maria
Secrétaire de Mme KRASTINOVA. Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes

Mme KOSTAS Aline - Orthoptiste. 11 rue du Gros Caillou, 75007 Paris
Mme KOSTAS suivait tous les patients du Dr TAZARTES avant et après les opérations de décompression orbitaire.

Mme LAGEMI Florence - Vice-Présidente
L'une des trois Juges du TGI de Paris ayant rendu le Jugement du 9 mars 2009. A présidé la Chambre et était chargée de la rédaction du Jugement. 

Mme LEFEBVRE-LIGNEUL Dominique - Vice-Présidente
L'une des trois Juges du TGI de Paris ayant rendu le Jugement du 9 mars 2009. 

Mme LE HEBEL - Chef du Service Droits des Usagers
Hôpital Avicenne125 rue de Stalingrad, 93000 Bobigny

Mme LORENZO - A l’époque des faits, secrétaire du Dr TAZARTES
142 bd du Montparnasse, 75014 Paris.

Mme MARION Marguerite-Marie - Conseiller
L'une des trois Conseillers de la Cour d'appel de Paris ayant rendu l'Arrêt du 25 novembre 2011. 

Mme MICHEL Véronique - Autre secrétaire du Pr Gilles CHAINE
Hôpital Avicenne, 125 rue de Stalingrad, 93000 Bobigny

Mme ORIO - Ancienne Directrice de l’Hôpital Avicenne, 93000 Bobigny

Mme SABIANI Annie - Orthoptiste. Centre médical MGEN, 75015 Paris

Mme TOURAINE Marisol - Ministre des Affaires sociales et de la Santé
14 avenue Duquesne 75350 Paris SP 07 

Overblog SAS (Nicolas) - 1 Place occitane, 31000 Toulouse

Pr CHABOLLE Frédéric - ORL. Chef de service à l’Hôpital Foch, 40 rue Worth, Suresnes

Pr. GUIVARC’H Marcel - Chirurgie viscérale 
Professeur hospitalo-universitaire de pathologie chirurgicale
Je l’ai rencontré dans le cadre de sa fonction de Médiateur pour l’Hôpital Foch.

Pr CHAINE Gilles - Chef du service ophtalmologique à l’Hôpital Avicenne, Bobigny ;
Expert judiciaire près les tribunaux civils et administratifs ;
Missionné par le TGI de Paris pour procéder à une contre-expertise médicale dans le cadre de ma plainte à l’encontre des Drs TAZARTES, KRASTINOVA et BAUJAT.
La réunion d’expertise s’est déroulée le 14 février 2007, à l’Hôpital Avicenne. L'expertise du Pr CHAINE fut tout aussi frauduleuse que celle de son prédécesseur, le Pr Laurent LAROCHE. Il n’a pas hésité à falsifier les résultats des examens orthoptiques qu’il m’avait commandé de subir le jour même de l’expertise. Il a, ensuite, obstinément refusé de me les communiquer. Je les ai reçus en même temps que le rapport définitif, dans lequel ils étaient intégrés.

Pr LAROCHE Laurent - Ophtalmologue. Chef de Service au CHNO des 15-20, Paris.
Il fut missionné comme expert dans le cadre de ma plainte alors même qu'elle mettait en cause son ami et confère de longue date, le Dr Michel TAZARTES. Le Pr LAROCHE a réalisé une expertise totalement frauduleuse qui a consisté à recopier une déclaration écrite, occulte, du Dr TAZARTES (non versée aux débats ; totalement soustraite du dossier) en lieu et place de l’expertise de mon état de santé aux sortir des opérations et de l’évaluation des préjudices que j’avais subis.

Pr RENARD Gilles - Ophtalmologue
Hôpital de l’Hôtel-Dieu, 1 Place du Parvis Notre-Dame, 75004 Paris

Pr ZATTARA Henry - Stomatologie et chirurgie maxillo-faciale
Membre titulaire du CNOM pour la Région PACA et Président du CDOM des Bouches-du-Rhône au moment des procès devant l'Ordre des médecins ; Membre de la Chambre disciplinaire nationale ayant rendu les décisions concernant les Drs KRASTINOVA et TAZARTES

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×